Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

Conseil départemental : près de 2,5 M€ pour l’attractivité de l’Aveyron

La commission permanente du Conseil départemental, qui s’est réunie à Rodez vendredi 16 décembre, a voté près de 2,5 M€ de crédits pour soutenir l’attractivité de l’Aveyron. Cette démarche passe essentiellement par les programmes en direction des communes et des communautés de communes, en soutien à leurs équipements et actions pour l’amélioration des services de proximité et le cadre de vie.

De la création de multiservices aux aménagements de salles des fêtes et socioculturelles en passant par l’installation de distributeur automatiques de billets, la construction d’espaces associatifs, les opérations «cœur de village », les travaux de voirie, les opérations culturelles ou touristiques ou la formation, il s’agit pour le président du Conseil départemental, « de mettre en œuvre de façon très concrète le projet de mandature qui se construit sur l’attractivité de l’Aveyron pour atteindre le cap des 300 000 habitants ».

 L’adoption du principe d’un cadre (un groupement d’intérêt public) pour la mise en place d’un outil de mutualisation au bénéfice des politiques territoriales et départementales d’accompagnement de l’économie va dans ce sens, estime Jean-Claude Luche.

 «Au 1er janvier prochain, la carte de l’intercommunalité sera redessinée… La plupart d’entre elles reste de taille modeste et bien souvent ne dispose pas de moyens logistiques nécessaires pour accompagner les acteurs territoriaux auxquels ils s’adressent. Le Département a également des besoins dans le domaine de l’attractivité territoriale et du marketing territorial, de l’insertion par l’activité économique et de l’emploi. La satisfaction de ces besoins rend nécessaire la construction d’un projet basé sur la mutualisation et les complémentarités de nos moyens existants», estime le président du Conseil départemental. Pour Jean-Claude Luche, cette initiative s’entend en «parfaite complémentarité des objectifs et des moyens » dont souhaite se doter la Région dans l’accompagnement des entreprises et en partenariat avec les chambres consulaires.

Publié le