Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

Inauguration et recueillement au collège Fabre de Rodez

L’inauguration d’équipements du collège Fabre de Rodez, qui accueille près de 600 élèves, vendredi 27 janvier, a été l’occasion pour le président du Conseil départemental, lors d’une de ses premières sorties officielles, de rappeler la volonté de la collectivité de s’investir pour l’éducation. Car, a souligné en substance Jean-François Galliard, ce qui est fait pour la jeunesse participe au premier rang à la démarche d’attractivité.

Un programme de travaux et d’équipements

 Pour le collège Fabre, le Conseil départemental a engagé depuis 2013 un programme de rénovation et d’équipements de 1,2 M€, déjà bien avancé en réalisations. C’est d’ailleurs un de ces équipements, le Pavillon des arts, qui a été inauguré vendredi 27 janvier, en présence notamment du député Yves Censi et des conseillers départementaux Bernard Saules et Arnaud Combet.

 Mais il reste encore à faire, a admis le président Galliard « pour apporter à l’établissement des conditions d’enseignement en accord avec les enjeux pédagogiques actuels ».

 Un rappel : le Département a consacré en 2016 près de 9 M€ pour les collèges aveyronnais et a dans les cartons la création d’un nouvel établissement à La Cavalerie, sur le plateau du Larzac.

Janine et Madeleine Blum

Cette inauguration a revêtu un caractère particulier avec l’hommage à deux jeunes élèves juives, Janine et Madeleine Blum, «raflées » en pleine salle de cours par la gestapo le 22 avril 1944 avant d’être déportées. Elles avaient 15 et 17 ans. Le Pavillon des arts porte désormais leur nom.

Pour Jean-François Galliard comme pour l’ensemble des intervenants (le principal Christophe Lauras, les représentants du préfet, du maire, la famille, les élèves…), « le temps et le désir de paix ne doivent pas gommer l’inacceptable de nos mémoires. La bête immonde rode toujours. Nous sommes là pour témoigner. Nous sommes là pour mettre dans ce combat jamais terminé contre l’antisémitisme, les racismes et la peur de ce qu’est l’autre, toute notre énergie. A être ensemble dans un collège pour l’exprimer, avec vous les jeunes qui portez nos espérances, me rend confiant pour l’avenir ».

Publié le