Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

Parcours citoyen pour les conseillers départementaux jeunes

Le Conseil départemental des jeunes a tenu sa première séance plénière, lundi 1er février 2016 à Rodez, dans l’hémicycle de l’Assemblée départementale, en présence des élus aînés. Ainsi débute officiellement pour les 43 conseillers juniors une mandature de deux ans, dont les travaux seront consacrés au Parcours citoyen, décliné en thèmes de liberté, solidarité et vivre ensemble.

Les valeurs de la République

Les 43 jeunes élus, -un par collège-, ont été accueillis par le Président du Conseil départemental, Jean-Claude Luche, en présence du Directeur départemental des services de l’Education nationale et de la représentante de la Direction diocésaine de  l’Enseignement catholique.

 Les uns et les autres ont insisté sur l’exemplarité de la démarche (depuis 1999), dans un contexte marqué par la défense des valeurs républicaines et de la démocratie.

 Les travaux dans les quatre commissions permettront d’approfondir ces questions.

 Les jeunes élus, répondant à l’invitation de Jean-Claude Luche, se rendront également à Paris le 8 mars prochain, avec des visites au Sénat, à l’Assemblée nationale et au Panthéon, lieux emblématique de la République.

Etre acteurs

Les jeunes ont dit vouloir être acteurs de cette démarche, avec deux points essentiels : faire vivre les valeurs de la démocratie et construire un projet collectif pour l’Aveyron. Ils ont ainsi répondu aux arguments avancés dans toutes les déclarations de cette matinée.

Pour sa part, Jean-Claude Luche, a estimé que ces valeurs «ne se contentent pas  en effet de discours. Pour perdurer, elles ont besoin d’actes ».

 Rendez-vous au printemps 2017 pour connaître la finalité des travaux des jeunes du Conseil départemental.

Le Président du Conseil départemental, a tenu en les accueillant à souligner l’importance de cet apprentissage de la citoyenneté et de la démocratie dans un contexte marqué par les attentats de Paris.

« Il n’est pas question de transiger sur les valeurs de la République. Elle nous donne des droits et des devoirs. C’est d’abord pour cela que vous êtes ici, pour en apprivoiser les fondements mais aussi le fonctionnement », a dit Jean-Claude Luche.

Publié le