Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

Vote du budget primitif

Le budget primitif a été débattu et voté aujourd’hui, par l’assemblée départementale. Si le débat a bel et bien existé, et s’il a été riche, il s’est déroulé sereinement, dans un parfait esprit démocratique. Le public était nombreux, et on comptait de nombreux agents du département venus écouter les messages autour de la notion et de la permanence du service public.

Un effort soutenu

Le budget 2017 s’établit à 365 561 922 euros, et il s’articule autour de trois axes : les solidarités humaines, l’accompagnement et le développement du territoire, les grandes infrastructures au service de l’attractivité.

On peut noter que, malgré la baisse des dotations de l’Etat, l’effort d’investissement a été soutenu, sans augmentation d’impôt. On peut encore relever que plus de 50% du budget de fonctionnement est consacré aux dépenses d’aide sociale, et que la dette départementale est bien maîtrisée. Elle est en effet en baisse de 1,9% et son ratio de solvabilité est seulement de 3,4 années.

Relever le défi

Le président Jean-François Galliard a d’ailleurs pu assurer que « nous ne laisserons personne au bord du chemin. Notre cohésion sociale, c’est-à-dire notre force, est à ce prix ». Il a aussi pu rappeler que les aides à l’agriculture étaient reconduites, et que le monde de l’économie le trouverait toujours très attentif.

Solidarités territoriales, modernisation des collèges, poursuite de l‘effort  en faveur  du désenclavement, investissement dans le numérique ont été aussi quelques-uns des points forts de l’intervention du président qui a proposé aux élus de « relever le défi ensemble » afin de parvenir au fameux cap des 300 000 habitants.

Les élus de la majorité ont voté pour ce budget, ainsi que Régis Cailhol, non inscrit.  Les élus du groupe socialistes et républicains ont voté contre, à l’exception d’Hélian Cabrolier qui s‘est abstenu, à l’image des 5 membres du  groupe radical citoyen.

 

Publié le