Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

Mémoire et modernité aux archives départementales

Les archives départementales franchissent une nouvelle étape dans l’utilisation du numérique, à la fois pour améliorer l’accessibilité des documents pour le public et pour faciliter le travail des 21 personnes (19 du Département et 2 de l’Etat) qui font tourner cette belle machine de la mémoire aveyronnaise. Mardi 22 novembre, le vice-président en charge de la culture, Jean-François Galliard, et le directeur des archives, Alain Venturini, ont présenté le matériel désormais en fonction.

Modernes

 Ce logiciel vient après bien d’autres mises en places informatiques, depuis 1996, qui prouvent, ainsi que le souligne M. Galliard, que les archives sont «résolument modernes ». Il  va permettre au public de la salle de lecture (1 200 lecteurs qui se partagent chaque année l’accès à 21 000 documents physiques et 15 000 numériques) d’avoir une « commande » facilitée, sans avoir recours au jargon technique des archives. A partir, par exemple,  d’un nom de lieu ou de personne, une date, il aura rapidement en main ce qu’il souhaite consulter. A terme, vers 2020-2021, il pourra même avoir accès de son domicile à ce service et mieux préparer ses recherches.

 Culture

Cet équipement, indique Jean-François Galliard fait partie des efforts consentis par le Conseil départemental (85 000 € sur ce projet)  pour que la mémoire aveyronnaise soit mise à la disposition du plus grand nombre dans de bonnes conditions. Cette mémoire (340 000 pièces, 22 kilomètres d’archives) constitue une part entière de l’action culturelle du Département, riche de son histoire pour éclairer le présent, estime Jean-François Galliard.

Publié le