Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

Réunions autour de la politique routière

Le réseau routier départemental, fort de 5909 kilomètres, est le huitième de France métropolitaine. Maillon essentiel dans le désenclavement du département, il comporte 1430 ouvrages d’art, et les murs de soutènement représentent quelque 570 000 mètres carrés. Le président a fait un point sur la politique routière de quatre cantons, jeudi 13 et vendredi 14 avril 2017.

Quatre cantons à la loupe

Jeudi matin, c’est le territoire Raspes et Lévézou qui a été ausculté, avec un bilan de la modernisation du réseau  au cours des six dernières années, et une présentation des projets entre 2016 et 2025, ainsi qu’une approche plus précise du projet de mandature 2016-2021. La même opération a été conduite pour le canton Causse Comtal, le jeudi après-midi, puis, le vendredi, d’abord pour les cantons de Millau 1 et 2, et ensuite pour le canton de Saint-Affrique.

Trois grands principes

En plus d’une déclinaison locale, on s’est arrêté sur les trois grands principes de la politique routière en Aveyron. La modernisation, tout d’abord, avec les traditionnelles opérations d’amélioration des caractéristiques routières. La sauvegarde ensuite, qui concerne le patrimoine tel que les chaussées, les ouvrages d’art, les divers équipements de la route… Et enfin la viabilité qui intéresse l’entretien courant des chaussées et des dépendances.

Publié le