Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

Pauvreté et exclusion : agir collectivement

La conférence annuelle du plan de lutte contre la pauvreté, co-présidée par le préfet Louis Laugier et le président du Conseil départemental Jean-Claude Luche, s’est déroulée vendredi 9 décembre à Rodez. Elle réunit l’ensemble des acteurs qui interviennent dans la mise en œuvre des mesures destinées à faire reculer les exclusions, en adaptant le schéma décidé nationalement il y a 4 ans aux réalités du terrain.

 Plus de 15% sous le seuil de pauvreté

 L’Aveyron, bien que préservé par rapport à d’autres départements, n’est pas non plus un territoire sans exclusions. 15,5% des Aveyronnais vivent sous le seuil de pauvreté, ce qui place le département en fin de classement des départements comparables. Ce sont les jeunes de moins de 25 ans et les personnes âgées (en particulier les veuves d’anciens agriculteurs, avec de faibles retraites) qui sont touchés. Le nombre de foyers bénéficiaires du RSA, encore modeste (3% de la population âgée de 16 à 15 ans, le département se classant au 91e rang national), augmente. Il est passé de 3 159 en 2011 à 3 939 en 2015. On observe cependant une légère diminution en 2016.

 Ces exclusions sont souvent plus cachées qu’ailleurs, dans un milieu rural où l’on ne se résout pas aisément à faire appel à l’aide.

Culture des solidarités

 A l’ouverture de cette journée de réflexion, sur le thème de ce qu’il faut entreprendre pour faciliter l’accès aux droits, préfet comme président du Conseil départemental ont insisté sur l’efficacité de l’action collective en premier lieu sur les synergies entre services de l’Etat et du Département. Ce qui permet à l’ensemble des acteurs du champ social en Aveyron, de se mobiliser. Ce ne sera, a insisté M. Laugier, que conjointement avec les autres initiatives, celles du bénévolat du voisinage, des associations caritatives, dans le cercle familial…

 Une «culture de la solidarité » que M. Luche met au cœur de ce qui fait la force de la cohésion sociale en Aveyron.

Publié le