Aller au contenu principal

Vous êtes ici

Connaître et sauvegarder notre passé

dolmen de Galitorte à Buzeins
Depuis le 1er avril 2009, le Conseil départemental de l’Aveyron est doté d’un Service Départemental d’Archéologie. Dans ce domaine comme dans d’autres l’Aveyron innove : c’est le premier créé en Midi-Pyrénées et il vient de faire des émules dans le Lot et l’agglomération toulousaine.

Une longue tradition

Statue-menhir de Saint-Sernin-sur-Rance conservée au Musée Fenaille de Rodez. Collection Société des Lettres, Sciences, Arts de l’Aveyron (Cliché L. Balsan, Société des Lettres, Sciences et Arts de l’Aveyron).Céramiques sigillées provenant d’un dépotoir des ateliers de la Graufesenque à Millau (Cliché A. Vernhet). La création de ce Service Départemental d’Archéologie, c’est aussi l’aboutissement d’une longue et intense tradition archéologique dont l’Aveyron peut s’enorgueillir, du début du XIXe siècle. jusqu’ à nos jours, de la Société des Lettres, Sciences et Arts de l’Aveyron à l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Archéologique Aveyronnais (A.S.P.A.A.). Il est vrai que notre Département offre trois fleurons de l’archéologie nationale à l’origine de bien des vocations : le plus grand nombre de dolmens de l’Hexagone, la plus forte concentration de statues-menhirs du Sud de la France et enfin les plus importants ateliers de potiers antiques qui inondèrent le monde romain au Ier siècle. après J.-C. depuis la plaine de La Graufesenque à Millau.

 

 

De nombreuses missions

Un rôle d’animation

Actualités

Toute l'actualité