Aller au contenu principal

Vous êtes ici

Intégrer les enjeux liés au développement durable

Dans sa politique routière, le Conseil départemental, intègre les enjeux définis par la Stratégie Nationale de développement durable 2010-2013

Intégrer les enjeux liés au développement durable 

Dans sa politique routière, le Conseil Départemental conjugue les finalités du développement durable avec les enjeux inhérents à son champ de compétence, à savoir :

  • Lutte contre le changement climatique
  • Préservation des ressources et de la biodiversité
  • Responsabilisation des modes de production
  • Cohésion sociale et solidarité

Des actions concrètes pour une politique routière durable

Des pratiques moins émissives en gaz à effet de serre

  • Utilisation d’enrobés tièdes sur les réseaux à fort trafic et généralisation des techniques à froid de revêtement des chaussées sur le réseau secondaire
  • Limitation du transport de granulats par la certification de matériaux issus de gisements locaux initialement non homologués
  • Possibilité offerte aux entreprises d’utiliser du fraisât pour répondre aux appels d’offres (granulats issus du rabotage de la couche de roulement)

Protection de la nature

  • Fauchage et débroussaillage raisonnés : diminution de la largeur et de la hauteur fauchées, débroussaillage bisannuel sur les sections de route où la végétation pousse très lentement.
  • Acquisition d’une faucheuse mécanique sous glissières afin de supprimer le traitement chimique des glissières de sécurité du réseau principal (glissières du réseau secondaire débroussaillées manuellement en lien avec des associations d’insertion) réduisant ainsi drastiquement l’utilisation des produits phytosanitaires dont l’utilisation ne concerne plus que les zones qui ne peuvent être traitées mécaniquement (5l de produits actifs utilisés en 2015).
  • Généralisation de la bouillie de sel et utilisation de la pouzzolane (sur les portions de route moins fréquentées) pour limiter la quantité de sel épandue en viabilité hivernale
  • Mise en œuvre de mesures compensatoires tout au long des chantiers de modernisation (nouveaux tronçons) : mares de substitution, installation de gîtes, buses, tremplins verts dédiées à la faune locale.

Eco-responsabilité

  • Réemploi des matériaux extraits sur les chantiers par concassage ou traitement à la chaux en remplacement des matériaux de carrières
  • Valorisation des sous-produits d’élagage :
  • en plaquettes destinées au chauffage des bâtiments du Conseil Départemental pour les gisements situés à moins de 30 km des 2 chaudières dédiées
  • en paillage par les services du Conseil départemental ainsi que des agriculteurs et des particuliers par le biais de l’association Arbre Haies et Paysages d’Aveyron

Solidarité sociale et territoriale

  • Les marchés de travaux ainsi que certains marchés de service, tels que le débroussaillage manuel des glissières, le nettoyage d’aires d’arrêt, incluent des clauses sociales qui prévoient notamment des quotas d’heures réservées à l’insertion professionnelle (en 2015 environ 5 000h au total).

Galerie d'images

Actualités

Toute l'actualité