Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

De nouveaux dispositifs pour des secours plus efficient

Face aux problématiques d’accès aux soins, l'Aveyron a su inventer des solutions innovantes reposant sur la volonté du SAMU, de l'ARS, de la CPAM du SDIS et du CD12 de travailler ensemble au bénéfice des Aveyronnais. Des dispositifs dont la pertinence est reconnue au niveau national ! En accord avec le Département Universitaire de Médecine Générale de Toulouse et en relation avec le Conseil Départemental de l’Aveyron, le SDIS propose aux internes en médecine générale en stage en Aveyron une formation à la fonction de médecin pompier.

Formation des internes à la fonction de médecin pompier

Dans le cadre d’une convention avec les facultés, le SDIS accueille les internes 5 jours durant lesquels ils découvrent, autour de différentes activités et thématiques, les missions des médecins sapeurs-pompiers et leurs contraintes.

Résultat :

- Sur 40 installations d’internes formés par le SDIS depuis 2013, 28 sont devenus Médecin Sapeur-Pompier

- 10 internes ayant effectué le stage réfléchissent à une installation en Aveyron avec une intégration probable du SSSM 12.

- Actuellement, 18 internes sont en stage.

Devant le succès de ce stage auprès des internes, le SDIS de l’Aveyron propose depuis le 1ier mai dernier et pour la première fois en France, un terrain de stage combinant l’apprentissage de l’exercice libéral et la fonction de médecin Sapeur-Pompier à raison d’une journée par semaine chez les pompiers.

Dépose en maison de santé

Le 9 septembre dernier, Mme Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, a présenté les mesures phares du "Pacte de refondation des urgences". L’objectif de ces mesures est de mettre en place des transformations profondes et concrètes visant à inventer des organisations modernes, à soutenir les professionnels de santé et ainsi à améliorer les soins pour tous dans notre pays.

En matière d’actions innovantes, l’Aveyron a été l’un des départements précurseurs. En effet, depuis mars 2017, le SDIS, le SAMU, la CPAM et l’ARS ont travaillé à la mise en place d’un dispositif de dépose en Maison de Santé ou cabinet libéral de proximité. Ce dispositif instaure un dialogue entre le médecin libéral et le médecin régulateur du SAMU, et se traduit par une évaluation clinique et collégiale des patients :

- Pouvant être pris en charge au cabinet de médecine libérale ou en Maison de Santé Pluri professionnelle (MSP),

- Nécessitant une admission aux urgences.

 

Si le nombre d’admissions aux urgences n’est pas significativement diminué par ce dispositif, la qualité des soins et le confort de la prise en charge pour le patient sont grandement améliorés. Sur le plan opérationnel, les moyens de secours publics et privés sont aussi plus rapidement disponibles pour répondre aux besoins du territoire.

Médecins Sapeurs-Pompiers intervenant à la demande du SAMU

En Aveyron, 25 % des interventions du SAMU de l’Aveyron demandent des délais supérieurs à 30 minutes du fait des distances.

L’Agence Régionale de Santé, le Service Départemental d’Incendie et de Secours de l’Aveyron et le Centre Hospitalier de Rodez se sont engagés par la signature d’une convention le 18 décembre 2015 afin d’apporter une réponse aux populations résidant dans les zones situées à plus de 30 mn.

Comment : En formant les médecins ruraux afin de faire face aux situations d'urgences

Pour cela, le dispositif des Médecins Sapeurs-Pompiers Intervenant à la Demande du SAMU (MSP-IDS) a été mis en place.

Ce dispositif vise à faire intervenir, à la demande de la régulation médicale du SAMU, une équipe composée à minima d’un médecin généraliste sapeur-pompier volontaire formé à l’urgence, d’un infirmier sapeur-pompier volontaire, appuyés par un équipage sapeur-pompier, dans l’attente de l’arrivée d’un SMUR dans des territoires éloignés de plus de 30 min des services d’urgence.

Depuis, ce dispositif a été prolongé entre les différents partenaires par la signature d’une nouvelle convention.

Publié le