Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

Les jeunes majeurs et un soutien à la filière ovine à l’ordre du jour de la dernière commission permanente

Depuis 2016, le département de l’Aveyron, à l’image des autres départements français, contribue à la prise en charge des personnes non accompagnées et évaluées mineures. Depuis 2019 c’est en collaboration avec le milieu associatif local que le développement se poursuit.

Une prise en charge complète

Des places ont été créées pour les 16-21 ans. Mais, le nombre de jeunes majeurs concernés ne cesse de croître, et, à titre expérimental, une convention a été passée avec l’Etat, ainsi qu’avec trois associations, en 2019, afin de les mettre à la fois en situation d’autonomie et d’accompagnement socio-éducatif. Chaque association proposant cinq places d’hébergement. Lors de la commission permanente, les conseillers départementaux ont souhaité poursuivre le développement de cette offre, en signant une nouvelle convention avec l’association Trait d’union.

Le cadre de la convention avec Trait d’union

Les personnes concernées, comme dans le cadre des autres conventions, doivent être inscrites dans un projet de formation rémunérée, avoir effectué les démarches de régularisation auprès de la préfecture, être capables de réaliser les actes usuels de la vie quotidienne…

Pour assurer sa prestation, l’association recevra du Département un forfait journalier de 50 euros par jeune majeur concerné.

Soutien à la filière ovine

Depuis le début de la semaine, les images diffusées par l’association L214 ont provoqué de vives réactions, tant au niveau local que national.

S’il appartient maintenant aux services de l’Etat d’enquêter sur les pratiques utilisées dans l’abattoir d’Arcadie Sud-Ouest, le Conseil départemental de l’Aveyron affirme son profond soutien à la filière ovine afin d’éviter tout amalgame par le vote d’une Motion.

Pilier de l’agroalimentaire régional

L’économie agricole aveyronnaise est le pilier de l’agroalimentaire régional. Engagés pour le territoire, travailleurs sans relâche, soucieux de proposer des produits de qualité tout en respectant le bien-être animal, nos éleveurs n’ont jamais cessé de s’adapter à des changements sociétaux parfois brutaux pour aligner leurs pratiques sur les demandes des consommateurs. C’est pourquoi le Conseil départemental sera toujours présent au côté de ces femmes et de ces hommes qui œuvrent pour l’attractivité de l’Aveyron et pour une agriculture durable, dans le respect du bien-être animal. Notre volonté est plus que jamais de promouvoir notre agriculture qui préserve la vitalité de notre territoire et participe à son rayonnement.

Dans le contexte difficile que traverse la filière ovine, le Conseil départemental soutient les éleveurs ovins, les salariés et les acteurs de la production du Roquefort.

Publié le