Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

Le Conseil départemental déploie des moyens importants pour la viabilité hivernale

Le Conseil Départemental assure la viabilité hivernale du réseau des routes départementales dont il a la charge et qui se compose de 1000 km de voies structurantes et de 5000 km de routes secondaires

Du 13 novembre au 12 mars 2021, plus de 250 agents mobilisés

Pour faire face aux intempéries hivernales, le Conseil départemental met en place des moyens importants

Un dispositif de permanence qui comporte 3 niveaux:

  • La Direction Générale ;
  • La Direction des Services Techniques;
  • L'astreinte d'intervention.

Des services d'intervention sont organisés en 4 subdivisions qui regroupent 13 secteurs et 30 centres d'exploitation avec :

Pour le personnel

  • 17 cadres coordonnateurs
  • 54 chefs d'astreinte
  • 198 chauffeurs

A tour de rôle, parmi ces personnels, 90 d'entre eux seront placés en astreinte 24h/24h du 13 novembre au 12 mars.

 

Du matériel spécialisé pour affronter l'hiver

  • 57 unités VH, constituées chacune :
    • D'un porteur 19 tonnes {31 camions à 4 roues motrices qui favorisent la motricité et utilisés notamment au-dessus de 800 m d'altitude et 26 camions à 2 roues motrices), utilisé comme pousseur,
    • D'une étrave (adaptée aux fortes épaisseurs de neige) ou d'une lame permettant un traitement plus rapide lorsque les chutes de neige ne dépassent pas une vingtaine de centimètres, ces lames sont généralement du type bi-raclage, ce qui permet de traiter des neiges dures avec une lame acier, et des neiges fondantes avec une lame caoutchouc escamotable) : 87 unités en service.
  • D'une saleuse pour traiter le verglas ou accélérer la fonte de la neige, notamment les neiges dures ou tassées: 57 unités en service.
  • 4 porteurs 4x4 « Unimog » équipés d'une étrave et d'une saleuse.
  • 2 turbines à neige montée sur un Unimog permettant l'évacuation de la neige repoussée sur l'accotement par les unités VH.
  • 4 fraiseuses à neige permettant d'ouvrir les routes fermées par des congères en projetant la neige latéralement.

Pour les entreprises privées : Le Conseil Départemental dispose de 46 contrats passés avec des entreprises privées afin de renforcer ses moyens sur les réseaux routiers principal (4 contrats) et secondaire {42 contrats).

Les fondants et abrasifs :

Le Sel:

 En fonction de la rigueur de l'hiver, les consommations sur les routes départementales varient de 2000 tonnes à 8000 tonnes.

Le chlorure de sodium est efficace jusqu'à une température de -8°. Pour être efficace, il doit être mis en présence d'eau. C'est donc pour réduire la phase d'amorce de fusion que la technique de la bouillie de sel a été développée. Elle consiste à épandre simultanément sur la chaussée du sel en grains et de 15% à 30% de saumure (eau saturée à 20% de chlorure de sodium).

Pour devenir actif, le sel en grain doit au préalable absorber  une fraction  d'humidité  qu'il doit trouver dans le milieu naturel. En lui apportant dés son épandage l'eau qui lui est nécessaire, le temps de latence dû à l'absorption est réduit ce qui confère au salage une efficacité quasi-immédiate. La sécurité des usagers s'en trouve donc grandement augmentée notamment sur les verglas dits« furtifs » d'automne ou de printemps.

Une fraction du sel en grain est chassée par la circulation avant même qu'il ait pu attaquer le verglas. La bouillie de sel supprime ce balayage, favorisant la réduction des dosages. Cette technique est donc également profitable à l'environnement.

De plus, depuis la campagne précédente plusieurs saleuses ont été équipées d'un outil de thermologie qui permet de mesurer en temps réel la température de la chaussée pour adapter au mieux la quantité de sel épandue. Cet équipement permet de réduire la consommation de sel de l'ordre de 15 à 20%. Cet hiver, 31 saleuses utiliseront cette technologie.

Par ailleurs, afin d'éviter les ruptures d'approvisionnement en sel qui sont généralement dues à des difficultés de circulation pour les transporteurs ou à une demande de l'ensemble des gestionnaires routiers concentrée sur la période de la perturbation météorologique, le Conseil Départemental procède à un stockage de sécurité de 2500 tonnes réparti entre La Cavalerie, Rodez..

Le gravillonnage :

Il est utilisé notamment sur les rampes des routes secondaires pour clouter des neiges dures ou tassées et éviter ainsi les blocages. Il présente l'inconvénient de devoir être balayé après la fonte de la neige afin d'éviter la présence de roulant sur la route.

La pouzzolane :

C'est une roche volcanique très légère et très friable qui est utilisée de préférence au gravillon puisqu'elle ne nécessite pas de balayage ultérieur. La pouzzolane coûte environ 30€ la tonne et il en est épandu entre 200 et 1000 tonnes selon les années.

Le sablage:

Il est utilisé en alternative au salage lorsque les températures sont très basses

L'information des usagers :

Les usagers peuvent s'informer sur l'Etat des routes en consultant le site du Conseil Départemental : inforoute.aveyron.fr

Les informations sur l'état des routes sont mises à jour deux fois dans la journée et actualisées en permanence en période de neige.

L'information sur l'état des conditions de circulation est renforcée au départ des axes structurants Rodez - Millau, Rodez - St Affrique et Rodez - Villefranche de Rouergue par Rieupeyroux par des panneaux à message variable installés sur des remorques qui attirent l'attention des usagers sur les difficultés rencontrées  notamment  sur les parties d'altitudes de ces routes lorsqu'il existe des risques de blocage.

Le coût du déneigement :

Pour le Conseil Départemental de l' Aveyron, le coût de la viabilité hivernale varie selon la rigueur de l'hiver, hors main d' œuvre, entre 1,1 et 2,2 M€ et de 1,7 M€ à 4 M€ avec la main d'œuvre.

Focus sur la campagne hivernale 2020-20221 Mesures spécifiques COVID

Le contexte COVID actuel fragilise l'activité d'entretien et d'exploitation des services routiers du département. Les modalités d'organisation habituelle de la  viabilité  hivernale notamment sont susceptibles d'être perturbées pour le cas où le potentiel effectif des centres d'exploitation venait à être impacté par la pandémie. Le dimensionnement  actuel des services routiers (personnel, matériel et implantations territoriales) correspond en effet aux niveaux de services de Viabilité Hivernale votés par l'Assemblée départementale. En réponse  à  cette  problématique,  le  CD12  a  identifié  un  certain  nombre  d'actions   visant prioritairement le maintien des niveaux de service VH pendant la période afin de garantir la sécurité des usagers et le soutien à l'activité économique locale.

Couplée à un strict respect des gestes barrières, une première série de mesures destinée à limiter le risque de propagation au sein de l'effectif régie, est d'ores et déjà à l'œuvre et consiste en une« segmentation » des équipes:

  • Les horaires d'embauches sont échelonnés par équipes fonctionnelles; Réduction de la pause méridienne pour respecter la distanciation
  • Les équipes resteront inchangées sur la période correspondant à la durée de l'astreinte soit une semaine.
Publié le