Aller au contenu principal

Vous êtes ici

Encourager le développement de l’enseignement supérieur en Aveyron

Le Conseil départemental agit pour que le département de l’Aveyron soit visible et attractif dans le réseau des sites d’enseignement supérieur de la Région Occitanie (2 métropoles universitaires et 20 pôles d’enseignement supérieur et recherche constitués autour de villes universitaires d’équilibre qui permettent au total plus de 60 implantations proposant des formations du BTS au Doctorat).

De nouvelles perspectives  pour les étudiants en Aveyron

L’Assemblée Départementale a adopté, dans le cadre du Programme de mandature « Agir pour nos Territoires » certaines mesures dont l’objectif est maintenir une offre de formation supérieure de niveau Bac+2 et Bac +3 suffisamment large avec quelques parcours de filières allant jusqu’à Bac + 5 (Informatique, mécanique, métier de l’éducation et de l’enseignement,..). Il s’agit également d’offrir aux étudiants des conditions d’accueil satisfaisantes : locaux pédagogiques, hébergement, restauration,…

Ainsi, le Département accompagnera la réalisation des infrastructures du futur Campus Rodez/Saint-Eloi prévues dans le cadre du Contrat de Plan Etat Région 2015-2020 (Construction de locaux d’enseignement dédiés à l’INU Champollion et réalisation d’un nouveau Restaurant Universitaire). De même, il apportera son soutien aux dépenses d’équipements pédagogiques ou autres actions des établissements de formation, contribuant à l’amélioration ou au développement de l’offre de formation, prioritairement si les projets répondent à des besoins exprimés par les acteurs économiques locaux ayant une volonté de recrutement.

Un enjeu economique et social

Au moment où nous devons faire face à plusieurs défis induits par un besoin de transition: numérique, énergétique, écologique, … il est impossible, pour l’avenir de notre pays et de nos territoires, de fléchir dans nos efforts en faveur de la formation supérieure, sans risquer de voir fuir nos talents et d’avoir un déficit d’innovation qui engendrera une perte de compétitivité.

L’enjeu est économique : augmenter l’attractivité de notre territoire et sa visibilité à l’échelle nationale voire internationale.

Il est aussi social : permettre l’égalité des chances et la promotion sociale des jeunes d’un département plutôt rural comme le nôtre.

Des textes qui encadrent l'action publique

La loi NOTRe du 07/08/2015 venant compléter les dispositions de la loi Fioraso du 22/07/2013, confie aux Régions un rôle stratégique avec l’élaboration du SRESRI (schéma régional enseignement supérieur, recherche et innovation) en concertation avec les COMUE (Communautés d’Universités et d’Etablissements) et les collectivités territoriales. Ce document cadre vise à coordonner l'intervention des acteurs sur le territoire régional. La Région Occitanie a adopté son schéma le 2 février 2017 autour de 2 priorités :

  • Développer les sites d’enseignement supérieur et de recherche en renforçant leur visibilité et attractivité
  • Démocratiser l’accès à l’enseignement supérieur, agir sur les conditions de réussite des étudiants et favoriser l’insertion professionnelle

Dans le cadre de leur propre «  Schéma de développement Universitaire et Scientifique » qui doit respecter les orientations du SRESRI, les autres collectivités territoriales, dont le Département, peuvent contribuer au financement des sites et établissements d’enseignement supérieur et de recherche implantés sur leur territoire.

Actualités

Toute l'actualité