Aller au contenu principal

Vous êtes ici

Groupe socialiste et républicain

Le Département casse la tirelire avant les élections de l’année prochaine

En 2016, le conseil départemental décidait une hausse de 6,6 % de la taxe foncière sur les pro-priétés bâties, faisant bondir le taux de 19,41 % à 20,69 %. Cette décision pénalisait les 70 % des aveyronnais propriétaires de leur logement, en alourdissant leur fiscalité. Nous nous sommes opposés à cette décision et le budget 2020 nous donne raison. Le sur-prélèvement sera de l’ordre de 22 M€ sur le mandat 2015-2021, directement puisés dans la poche des Aveyronnais, alors que sur la même période les recettes de fonctionne-ment du conseil départemental ont été revues à la hausse comme le démontre le budget présenté le 28 février dernier. Cette année, le conseil départe-mental a cassé la tirelire en décidant d’augmenter les dépenses de fonctionnement de 9,1 M€ et de recourir fortement à l’endettement. Le département nous avait habitués à emprunter 20 M€ par an, cette année ce sont 35 M€ qui seront souscrits auprès des banques. L’annuité de la dette va donc progresser de 6,5 % par rapport au budget 2019. Dans un an auront lieu les prochaines élections départementales, nous sommes donc déjà en période pré-électorale… Le département possède donc une cagnotte mais pas de curseurs modernes en lien avec les grandes préoccupations des Avey-ronnais. Une nouvelle fois, nous avons à constater que cela ne sera pas le cas.

 

Bertrand Cavalerie, Président du groupe socialiste et républicain et l’ensemble des membres, Hélian Cabrolier, Arnaud Combet, Corinne Compan, Karine Escorbiac, Anne Gaben-Toutant, Jean-Dominique Gonzales, Cathy Mouly, Graziella Piérini, Sarah Vidal.

Actualités

Toute l'actualité