Aller au contenu principal

Vous êtes ici

Groupe socialiste et républicain

Bilan : l’Aveyron regarde passer le train de l’innovation politique

Un mandat s’achève et l’heure du bilan a sonné pour la majorité départementale. Que peut on retenir de la mandature 2015-2021 ? Tout d’abord, la hausse de la taxe foncière de 6,7 % en 2016 dans un contexte favorable pour le budget départemental. Une augmentation qui n’était pas opportune et dont les recettes supplémentaires n’ont pas été utilisées à bon escient. Durant ces années, il a manqué une vision neuve sur les compétences exercées par le département. Si l’aménagement des routes reste une mission majeure de la collectivité, elle ne doit pas monopoliser la majeure partie des crédits d’investissement. Comme projet alternatif, nous avons proposé un grand plan de modernisation des collèges, en intégrant un ambitieux chantier de rénovation énergétique. Dans le domaine social, le conseil départemental a manqué d’ambition pour ce qui concerne l’insertion des plus fragiles, l’accompagnement des personnes âgées, la protection de l’enfance ou encore la prise en compte du handicap. Ces missions sont non seulement primordiales pour la cohésion sociale de notre département, mais elles sont aussi un vecteur de développement local. Enfin, il a manqué la mise en œuvre d’une démarche de démocratie participative, qui aurait permis aux Aveyronnaises et aux Aveyronnais de s’impliquer et d’élaborer avec les élus départementaux des projets essentiels à l’amélioration de leur quotidien.


Bertrand Cavalerie,

Président du groupe socialiste et républicain

Actualités

Toute l'actualité