Aller au contenu principal

Vous êtes ici

Le Président du Conseil départemental

Président (UDI) du Conseil départemental de l’Aveyron depuis le 24 janvier 2017, Jean-François Galliard est chevalier de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite.

Jean-François Galliard, né en 1948 à Alger, a rejoint l’Aveyron (à Nant) en 1962. Après des études de droit (finances de droit public et fiscalité) à Montpellier et Paris, il a occupé divers postes au ministère des finances (service de législation fiscale et relations extérieures) avant d’être directeur départemental des impôts puis des services fiscaux du Var, de Corrèze, de la Marne et de la Loire.

 Maire de Nant de 1995 à 2008, où il est toujours conseiller municipal), M. Galliard a été conseiller général du canton de Nant de 2011 à 2015. Il est conseiller départemental de Millau 2 depuis 2015.

Edito Novembre 2019

Un département bien dans son assiette

Plus que jamais, il est important de s’appuyer sur la force du savoir-faire local.

Proximité. Voilà l’un des maîtres mots de notre époque où les liens, pourtant, ne semblent jamais avoir été aussi distendus entre les êtres, et où le concept de mondialisation économique incite à aller chercher des produits toujours plus loin.

Heureusement, le département de l’Aveyron, aussi bien en tant qu’entité humaine qu’en tant que territoire purement géographique, conserve une identité forte. Ce qui, par parenthèses, n’exclut pas l’ouverture d’esprit.

Cette identité, on la retrouve notamment dans les produits alimentaires. Ces fameux produits du terroir qui sont à notre porte et que nous aurions bien tort de bouder.

Afin d’inciter à la consommation de ces produits, le département de l’Aveyron a choisi d’adhérer à un dispositif original, intitulé Agrilocal. Il s’agit d’une plate-forme internet d’achats de produits locaux pour la restauration. Le principe étant de mettre en relation de manière facile et sans intermédiaire, les agriculteurs et artisans locaux avec les acheteurs de la restauration collective.

La démarche est intéressante pour nos collégiens, notamment. Et, bien, évidemment, pour le monde agricole en général.

D’ailleurs, en partenariat avec la chambre d’agriculture, le Conseil départemental a aussi lancé l’opération L’Aveyron dans l’assiette. Une opération qui a pour but de sensibiliser les élèves du département aux produits qui bénéficient d’un signe officiel de qualité (qu’il s’agisse de label rouge, IGP, AOP, bio).

« Notre mode de consommationfait partie de notre mode de vie »

Cette manière de procéder, qui fait la part belle aux circuits locaux de commercialisation, ne veut pas dire qu’il faut pratiquer l’entre soi. Cela signifie, tout simplement, qu’il est important de savoir où l’on vit, aux côtés de qui, et de bien identifier ce qui, d’une manière générale, fait la richesse de notre quotidienneté.

Notre mode de consommation, en effet, fait partie intégrante de notre mode de vie. Et c’est aussi l’un des éléments de notre politique de communication : ainsi, en appui de nos campagnes autour de notre économie performante, de nos paysages contrastés, et de notre histoire forte, le bien manger participe à l’image d’une certaine sérénité aveyronnaise.

Et on n’oubliera pas, enfin, que le fait de s’appuyer sur ce qui nous ressemble ne peut que nous rassembler.

Tout cela va dans le bon sens, et relève d’un véritable état d’esprit. De la conscience que ce que nous faisons peut mériter d’être connu et apprécié. Le job dating, par exemple, dont nous avons déjà parlé et que nous avons le mois dernier tenu à Paris, dans le cadre du marché de Bercy, procède de ce type de raisonnement. Nous avons eu des contacts, nombreux et fructueux, avec des personnes intéressées par le fait de venir s’installer en Aveyron. Et c’est parce que nous avons su mettre nos atouts en avant.

Jean–François GALLIARD

 

Actualités

Toute l'actualité