Aller au contenu principal

Vous êtes ici

Le Président du Conseil départemental

Président (UDI) du Conseil départemental de l’Aveyron depuis le 24 janvier 2017, Jean-François Galliard est chevalier de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite.

Jean-François Galliard, né en 1948 à Alger, a rejoint l’Aveyron (à Nant) en 1962. Après des études de droit (finances de droit public et fiscalité) à Montpellier et Paris, il a occupé divers postes au ministère des finances (service de législation fiscale et relations extérieures) avant d’être directeur départemental des impôts puis des services fiscaux du Var, de Corrèze, de la Marne et de la Loire.

 Maire de Nant de 1995 à 2008, où il est toujours conseiller municipal), M. Galliard a été conseiller général du canton de Nant de 2011 à 2015. Il est conseiller départemental de Millau 2 depuis 2015.

Edito novembre 2018

Le social est l’une des missions essentielles du Conseil départemental. On a coutume de dire que l’institution suit l’individu de la naissance à la disparition. La formulation peut sembler quelque peu abrupte, mais on la comprend mieux si on y inclut la notion d’accompagnement.

Il ne faut pas voir, du côté du département, le désir de tout contrôler, bien évidemment, mais plus simplement la volonté de tenir notre rôle : celui de la mise en place d’une proximité bien comprise, sur fond de coup de pouce bienvenu, voire d’aide bien réelle à un moment de la vie.

Cette notion d’accompagnement caractérise un ensemble d’actions, englobant la maternité, l’école, le RSA, l’insertion professionnelle, l’allocation personnalisée à l’autonomie…

Tout cela a un coût, qui représente la moitié du budget départemental. Mais le social est aujourd’hui l’une des raisons d’être des départements, qui se font légitimement un devoir d’être au plus près de nos concitoyens fragilisés.

Autre domaine d’intervention, celui des routes. Et plus précisément, la saison nous y oblige, la viabilité hivernale des 6 000 kilomètres de routes départementales. Des moyens humains et matériels importants sont ainsi mobilisés chaque année : on peut noter la mise en astreinte, 24 heures sur 24, d’une centaine de personnes entre le 16 novembre et le 15 mars. Le Département dispose en outre d’une soixantaine d’unités de déneigement (camions, saleuses, fraiseuses…), et il a passé des contrats avec des entreprises privées, destinés à renforcer les moyens sur les divers réseaux routiers.

Dans le cadre de ce plan de viabilité hivernale, le Conseil départemental poursuit un triple objectif : assurer la sécurité, participer au maintien de la vie économique, et limiter l’impact environnemental des traitements imposés par les conditions climatiques.

Enfin, et il s’agit là d’une action appelée à s’inscrire dans la durée, je voudrais m’arrêter quelques instants sur le job dating. Le week-end des samedi et dimanche 13 et 14 octobre derniers, nous étions à Paris pour participer à cette manifestation qui, dans le cadre du marché de Bercy, nous a permis de rencontrer de nombreuses personnes susceptibles de venir travailler dans le département.

Un gros travail avait été accompli en amont par la cellule marketing du territoire et accueil des nouvelles populations, et les chefs d’entreprises aveyronnais qui avaient fait le déplacement n’ont pu que se féliciter du nombre et de la richesse des contacts.

La plupart des candidats venaient avec un véritable projet de vie en Aveyron, et les porteurs de projets bénéficiaient d’un bon niveau de formation.

Nous avons aussi pu nous appuyer sur la fédération nationale des amicales aveyronnaises, qui, comme chacun sait, est forte d’un réseau incomparable dans la capitale.

Le job dating, réponse au défi démographique et économique qui est posé à notre département, montre bien que nous savons nous prendre en main

Jean–François GALLIARD

 

Actualités

Toute l'actualité