Aller au contenu principal

Vous êtes ici

Le Président du Conseil départemental

Président (UDI) du Conseil départemental de l’Aveyron depuis le 24 janvier 2017, Jean-François Galliard est chevalier de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite.

Jean-François Galliard, né en 1948 à Alger, a rejoint l’Aveyron (à Nant) en 1962. Après des études de droit (finances de droit public et fiscalité) à Montpellier et Paris, il a occupé divers postes au ministère des finances (service de législation fiscale et relations extérieures) avant d’être directeur départemental des impôts puis des services fiscaux du Var, de Corrèze, de la Marne et de la Loire.

Maire de Nant de 1995 à 2008, où il est toujours conseiller municipal, M. Galliard a été conseiller général du canton de Nant de 2011 à 2015. Il est conseiller départemental de Millau 2 depuis 2015.

Edito janvier 2021

Voeux de plein épanouissement et notion de proximité

Une année chasse l’autre, avec la régularité d’un métronome et l’inévitable questionnement sur un temps qui passe toujours trop vite.

 

Cette année 2020, toutefois, avec une crise sanitaire à épisodes, laissera, en Aveyron comme ailleurs, le souvenir d’une situation totalement inédite, avec son cortège de peurs et de doutes. Mais aussi avec de nombreuses initiatives prises, ici ou là, dans l’urgence et face à l’inconnu.

Cette épreuve, le Conseil départemental l’aura abordé avec toute la rigueur indispensable, sans céder à la précipitation ou à la démagogie. Fourniture de masques et de gel, coopération de notre laboratoire vétérinaire afin de favoriser un nombre plus grand d’analyses, aides aux diverses associations culturelles ou sportives qui, bien que n’ayant pu mettre leurs manifestations sur pied, avaient engagé des frais ou enregistraient un manque à gagner.

Corollaire obligé de cette crise, l’explosion du nombre de RSA (revenu de solidarité active) dans le département comme ailleurs. Mais, là encore, nous avons pu remplir nos engagements grâce à une gestion saine de nos finances, alors que certaines collectivités auront du mal à faire face.

Le département de l’Aveyron, a donc rempli sa mission, prouvant par là-même la pertinence de cet échelon de proximité.

« Une vision départementale pour relever de nombreux défis »

Alors, en ce début d’année 2021, et malgré les incertitudes qui pèsent autour de la persistance du virus et malgré les défis qui nous attendent désormais sur le plan économique, je crois que les échanges de vœux sont plus que jamais nécessaires.

Ni vœux pieux, ni vœux de circonstance, mes vœux sont ceux d’un président qui possède une vision départementale : celle d’un Aveyron à la fois ouvert et fier de ses racines, prêt à relever les nombreux défis qui relèvent de sa compétence.

Sur un plan large, je ne peux que souhaiter que, du côté de l’état, on lâche un peu de lest sur le front de la décentralisation. Ou, à tout le moins, qu’on mette un coup d’arrêt à une forme de recentralisation qui ne dit pas son nom. La notion de proximité, encore une fois, n’est pas un gros mot, et la notion de « territoires » ne doit pas faire penser que nous avons besoin d’être guidés en permanence.

Sur un plan plus personnel et plus humain, je forme, pour vous et vos proches, des vœux de plein épanouissement familial et professionnel au sein d’une région où il fait bon vivre et travailler.

 

Jean–François GALLIARD

 

Actualités

Toute l'actualité