Aller au contenu principal

Vous êtes ici

Le budget du Conseil départemental de L’Aveyron

Le budget est l’acte majeur du Conseil départemental. Il détermine l’ensemble des recettes et des dépenses du Département au regard des orientations de la politique départementale et des compétences qui lui sont dévolues.

Message d'erreur

  • La réponse saisie pour le CAPTCHA est incorrecte.

Le budget 2020 du Conseil départemental de l’Aveyron

Un budget de 393 338 768, en hausse de 6,4% au service des aveyronnais et du territoire départemental.

Après un budget 2019, qui avait vu croître ses dépenses d’investissement de 18%, le BP 2020 consacre à l’investissement une augmentation de 21%, confirmant ainsi la politique volontariste du Conseil départemental pour l’aménagement et l’attractivité du département. 

Tous les champs d’intervention de la politique départementale, relevant du projet de mandature « Agir pour nos territoires » sont concernés par l’augmentation des crédits d’investissement :

  • Les aides aux communes,
  • La voirie départementale,
  • Les collèges,
  • L’équipement médico-social,

Mais le budget primitif 2020 est également un budget solidaire.  Avec une augmentation des crédits de fonctionnement de 3,1%, le Conseil départemental se donne les moyens de maintenir un service public de qualité au service des aveyronnais et d’apporter un soutien accru aux plus fragiles pour améliorer et faciliter leur quotidien.

Grâce à la gestion responsable, conduite tout au long de ces dernières années et fort d’une situation financière saine, le Conseil départemental peut, en 2020, poursuivre sa politique d’aménagement et de développement et renforcer son rôle de garant des solidarités humaines et territoriales à destination des aveyronnais.

Les Dépenses

  • Les solidarités humaines constituent le 1er poste budgétaire avec 153,6 millions d’€ de dépenses d’aides sociales en fonctionnement et 1,756 million d’€ en investissement au titre du programme d’équipement social. Globalement le budget des Solidarités humaines augmente de 2,6% par rapport au BP 2019.
  • Les solidarités territoriales, recouvrent une grande diversité des programmes en faveur des communes, du monde associatif et des particuliers, pour un montant de 66,3 millions d’€, soit 17% du budget, dont 39,4 millions en fonctionnement et 26,9 millions en programmes d’investissement. Globalement ces crédits progressent de 13,7% par rapport au BP 2019. 

-  Les actions en faveur de la sécurité totalisent 9,8 millions d’€, dont la participation au SDIS pour 8 644 669€, en progression de 7,4% par rapport au BP 2019, les subventions aux collectivités pour l’extension et la réhabilitation des casernes pou 1 023 738€ la reconduction de la participation au comité de sécurité routière pour 84 494 et des avances aux communes pour la construction de casernes de gendarmerie pour 12 011€.

-  Les programmes d’aménagement du territoire, de développement local et environnement totalisent 18,3 millions d’€ et progressent de 8,2% par rapport au BP 2019.

 - Les aides en faveur de la culture et du patrimoine culturel s’élèvent à 6,5 millions d’€ et progressent de 4,1%.

- Les aides en faveur du  sports et des jeunes s’élèvent à 1,292 million, enregistrant une augmentation de 8,4%.  

- Au titre de l’enseignement supérieur et des actions péri-scolaires, il est prévu 1 301 516€, (+2,4%) dont 744 086€ en investissement dans le cadre de notre participation au contrat de plan Etat Région 2015-2020 Midi-Pyrénées.

- Les collèges mobilisent 14,2 millions d’€, soit 21,6% de progression par rapport au BP 2019.  7,580 millions sont prévus en investissement (+ 45,3% soit 2millions de crédits supplémentaires) et 6,651 millions en fonctionnement (+2,5%). Au titre du programme de travaux 2020, il est prévu 3,8 millions pour la 1ère tranche de construction du collège du Larzac. 

  • Pour le patrimoine bâti et les équipements en matériels divers et informatiques, il est prévu 12,5 millions d’€, soit 19 ,6 % de progression, dont 7,4 millions en investissement, en forte augmentation, +2 millions par rapport au BP 2019 (+36,8%) et 5 millions en fonctionnement, en progression de 0,8%.
  • Les grandes infrastructures : voirie, très haut débit et Aéroport Rodez-Aveyron, mobilisent 59,2 millions d’€, soit 15 % du budget, dont 45,570 millions en investissement (plus 16,2%) répartis entre la voirie : 42,5 millions et le Très haut débit : 3 millions et 13,655 millions en fonctionnement affectés à l’entretien de la voirie pour 10,6 millions, à l’aéroport Rodez Aveyron pour 2,970 millions et à la maintenance du réseau de téléphonie mobile pour 0,080 millions. Les crédits affectés aux grandes infrastructures sont ainsi abondés de 7,6 millions d’€, soit une augmentation de 14,8%.
  • Les moyens généraux consacrés au fonctionnement de l’administration départementale, totalisent 87,6 millions d’€, soit 22% du budget, dont 82,4 millions de charges de personnel, en progression de 4,3% et 5,183 millions de charges de gestion en progression de 3,5%.
  • L’annuité de la dette s’élève à 23 millions d’€ et représente 5,8% du budget départemental.

 

 

Les Recettes

Les recettes de fonctionnement s’élèvent à 336 777 089 €, celles-ci progressent de 0,6% par rapport au BP 2019 et les recettes d’investissement, hors emprunt, totalisent 21 561 679€, et augmentent de 42,2% par rapport au BP 2019 et de 37,9% par rapport au CA 2019.

 

  • La fiscalité totalise 187,267 millions d’€ soit 47,6% du budget.

A taux constant, les recettes fiscales progressent de 2,7%. Celles-ci proviennent essentiellement de la taxe foncière, des droits de mutation à titre onéreux et de la taxe spéciale sur les conventions d’assurance.

  • Les dotations de l’Etat s’élèvent à 141 351 538€, et représentent 36% du budget.  Globalement, le montant des dotations de l’Etat est stable par rapport au BP 2020 (+0,1%).

 

  • Les autres recettes totalisent 29 219 931€, en augmentation de 12,2%,

 

  • L’emprunt est prévu pour 35,5 millions d’€, soit un niveau parfaitement supportable au regard de l’endettement qui est très faible, avec un ratio de solvabilité de 3,3 ans au 31 décembre 2019.

 

 

 

 

Actualités

Toute l'actualité