Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

Le président du Conseil général dans le Rougier de Camarès

Le déplacement du président du Conseil départemental, Jean-Claude Luche, sur le secteur de la communauté de communes du Rougier de Camarès, mercredi 27 mars, a été largement consacré à la filière agricole et agroalimentaire.

 Lait, viande, forêt, tourisme

Sur les communes concernées (le canton de Camarès plus Montlaur), une centaine d’exploitations agricoles  tiennent le territoire. Les exploitants y sont plus jeunes qu’ailleurs en Aveyron, travaillent souvent en groupe (GAEC), ont un lieu fort avec l’aval. L’agroalimentaire est ici porté aussi bien par le roquefort que la salaisonnerie ou encore la découpe de viande. Sans oublier, parmi les autres atouts économiques, la forêt très présente sur les pentes (près de 9 000 hectares).
Le débat avec les acteurs locaux a permis de mettre en évidence les attentes (au niveau du tourisme par exemple), les projets (dans le domaine de l’énergie en particulier) et une volonté partagée d’agir sur la qualité des productions.

Echanges

Les échanges avec les élus, seconde étape de la journée, ont donné l’occasion au président Luche de rappeler la volonté du Conseil départemental de participer à la modernisation des territoires dont la réussite fera que l’Aveyron réussira.
Les services (et en premier lieu ceux liés à la santé), l’appui en ingénierie aux collectivités (communes et communautés de communes), l’ouverture du département (routes mais aussi couverture par les technologies de communication) font partie des grands axes d’action.
Le président du Conseil départemental s’est également rendu dans l’atelier de découpe de Philippe Raymond à Camarès, un témoignage de l’intérêt des circuits courts pour l’activité et pour l’emploi en milieu rural.

Publié le