Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

Conférence « L’apport des stèles et des statues protohistoriques des fouilles du sanctuaire héroïque des Touriès à Saint-Jean et Saint-Paul (Aveyron) à la statuaire celtique »

Organisée par la municipalité de Saint-Jean et Saint-Paul avec le concours du Conseil départemental de l’Aveyron (Service Départemental d’Archéologie et Musée du Rouergue) « L’apport des stèles et des statues protohistoriques des fouilles du sanctuaire héroïque des Touriès à Saint-Jean et Saint-Paul (Aveyron) à la statuaire celtique » par Philippe GRUAT, Reponsable du Service Départemental d’Archéologie de l’Aveyron

Vendredi 07 août 2015 à 21 h 00 (Salle de l’ancienne école, entrée gratuite) à Saint-Paul-des-Fonts

Aux Touriès, près du hameau du Vialaret, la découverte d’un important lot de stèles en grès par la famille Verlaguet et les premiers résultats des importantes fouilles archéologiques menées depuis 2008 permettent d’appréhender le fonctionnement, l’organisation et l’évolution d’un probable sanctuaire héroïque archaïque sans équivalent en Europe celtique et qui a fonctionné entre les VIIIe et début du IVe siècle avant J.-C. Pour la première fois, ces stèles ne sont pas de simples réemplois, plus ou moins symboliques, dans un cadre urbain ou domestique, mais le résultat de manipulations particulières au sein de plusieurs aménagements successifs complexes relevant manifestement de la sphère cultuelle et/ou funéraire.

Ces recherches ont permis notamment de mettre en évidence une construction commémorative, un vaste podium composite de plus de 50 m de longueur, dont la partie la plus ancienne, construite au début du Ve s. avant J.-C.,  était probable protégée par un portique. Ce monument rassemble et réutilise les stèles antérieures initialement érigées sur le site selon divers alignements et sur un probable tumulus. Ces monolithes, lors de leur réemploi, ont été tantôt consciencieusement conservés, tantôt mutilés et brisés avec acharnement. Parmi ces derniers on relève plusieurs stèles exceptionnelles figurant des guerriers en arme mais aussi des représentations de chars. Le site évoque un sanctuaire aux confins de plusieurs territoires, où on perpétrait la mémoire de lignées successives d’élites guerrières locales, manifestement en compétition pour asseoir leur pouvoir.
Les diverses stèles, statues et sculptures mises en scène sur ce site définissent, pour le Rouergue méridional et ses marges, un groupe stylistique original au sein de la statuaire protohistorique du Midi. Cet ensemble constitue un jalon important entre les dernières statues-menhirs du groupe rouergat de la Préhistoire récente ou du début de l’âge du Bronze et les derniers bustes-socles gaulois de la fin de l’âge du Fer (IIe-Ier s. av. J.-C.).
Ces recherches sont menées et fiancées par le Conseil Départemental de l’Aveyron (Service Départemental de l’Archéologie), avec l’aide du Ministère de la Culture et de la Communication (D.R.A.C. Midi-Pyrénées) et de toute une équipe pluridisciplinaire. Elles permettent d’appréhender des aspects, totalement méconnus jusqu’alors, de pratiques religieuses et/ou sociales d’une communauté humaine caussenarde du temps des Celtes (VIIIe –IVe siècles avant J.-C.). Au vu de ces résultats exceptionnels, le site a été déclaré, par une commission d’expert diligentée par l’Etat, d’intérêt majeur sur le plan européen, au sein d’un territoire classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Enfin, les travaux de restaurations des premières stèles viennent de révéler des traces de polychromie, renforçant ainsi l’importance scientifique du site des Touriès. 

Un diaporama abondamment illustré permettra d’aborder tous ces aspects et présentera les derniers résultats des deux premières semaines de la campagne 2015.
 

Publié le