Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

L’Entente Interdépartementale Causses & Cévennes fête ses 10 ans d’inscription à l’Unesco

Créée par l’Aveyron, le Gard, l’Hérault, et la Lozère, l’Entente Interdépartementale des Causses et des Cévennes met en œuvre les orientations de gestion du bien culturel inscrit à l’UNESCO. Les Causses et les Cévennes ont été inscrits sur la liste du Patrimoine mondial lors de la 35eme session qui s'est tenue à Paris le 28 juin 2011 comme Bien culturel. Ils représentent un exemple de paysage culturel vivant de l'agropastoralisme méditerranéen.

10 ans

Pour fêter cette dixième année d’inscription, l’Entente des Causses et des Cévennes a lancé une candidature aux départements pour proposer des sites emblématiques pour organiser la journée phare. Et c’est le département de l’Aveyron et l’aire du viaduc de Millau, sur l’ancienne ferme agropastorale de Brocuéjouls qui a été choisi. De nombreuses animations ont donc ainsi été organisées tout le week-end : marché de producteur, tables rondes, démonstrations de chien de troupeaux et ateliers lié au territoire, mais aussi des expo photos, et des stands pour valoriser l’ensemble des partenaires.

Le programme des festivités se poursuivra toute l’année dans l’ensemble des territoires concernés. Pour en savoir plus rendez-vous sur www.causses-et-cevennes.fr

Un territoire sur 4 départements dont l’Aveyron

Ce Bien culturel est parmi les plus vastes inscrits. Il s’étend sur 3144 km2. Le territoire dispose de nombreux acteurs (Parcs, Syndicats Mixtes, CPIE, Chambres Consulaires, CAUE, CDT, ADT et ADRT,…) qui interviennent sur des espaces et des thématiques interconnectés. En tant qu’organe opérationnel de terrain et sans se substituer aux compétences des organismes déjà en place, l’Entente est chargée de coordonner les initiatives de territoire en lien avec les exigences de conservation du Bien afin de développer une synergie qui contribue à la mise en valeur et à la préservation des Causses et des Cévennes. Pour ce faire il dispose d’un budget d’environ 330 000 €, chaque département apportant 80 000 € de cotisation.

Qu’est-ce que l'agropastoralisme

 Forme de pastoralisme qui associe l'élevage des troupeaux sur des parcours et la production de fourrages et de céréales pour leur alimentation. La valeur universelle exceptionnelle (VUE) des Causses et des Cévennes s'illustre dans le façonnage de ce paysage par l’activité agropastorale. Celle-ci présente pratiquement chacun des types d'organisation pastorale rencontrés sur le pourtour de la Méditerranée. Aujourd’hui, l’activité agropastorale, considérée comme viable, se traduit par de vastes étendues ouvertes, une biodiversité remarquable et un patrimoine architectural ingénieux. Clapas, drailles, bergeries, caves, lavognes, cazelles, systèmes hydrauliques, clochers de tourmente, commanderies, bornes, montjoies sont les précieux témoins de la construction de ce paysage au cours des millénaires. Depuis des millénaires, l’activité agropastorale sédentaire ou transhumante permet aux hommes de vivre sur ce territoire et de maintenir de vastes espaces ouverts utilisés pour le pâturage de troupeaux et les cultures, générant ainsi une très riche biodiversité. Partout, l’homme a laissé son empreinte dans le paysage au travers d’un bâti disséminé dans de vastes paysages et qui reflète son activité, ses croyances et traditions.

Publié le