Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

Des réserves sur le projet Régional de Santé Occitanie (2018 -2022)

Lors de la Commission permanente du 1er juin 2018, le Conseil départemental de l'Aveyron a émis un avis très réservé sur le projet Régional de Santé Occitanie.

Qu'est-ce que le Projet Régional de Santé Occitanie ?

Ce Projet Régional de Santé (PRS) a pour objet de définir les objectifs pluriannuels de l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie dans ses champs de compétence pour les années 2018 à 2022.

La plupart des thématiques abordées rencontrant les compétences du Département, chef de file de l’action sociale, il a été appelé à donner un avis au regard de la situation médicale et médico-sociale des six bassins de santé du département.

L’examen de ce PRS a été l’occasion pour la collectivité de rappeler que le PRS et les schémas départementaux doivent se déployer dans une convergence des orientations sur les compétences partagées, une harmonisation des objectifs opérationnels et une coordination dans leurs mises en œuvre.

Cette articulation est essentielle pour accompagner les parcours et projets de vie des aveyronnaises et aveyronnais pour lesquels le Département et l’ARS interviennent de concert.

L'avis du Conseil départemental de l'Aveyron

 

De manière générale, le Département a partagé les 3 défis identifiés à relever :

  • la nécessité de se mobiliser au plus près des territoires ;
  • mieux prendre en compte les besoins des personnes les plus vulnérables ;
  • et agir plus efficacement, en faveur de la réduction des inégalités de santé.

Toutefois, le Département a également souligné l’absence :

  • de lisibilité sur les moyens financiers et notamment sur les moyens nouveaux pour la mise en œuvre des priorités de ce projet,
  • de déclinaison détaillée et concrète des priorités et actions pour le territoire aveyronnais.

L’Assemblée Départementale a également relevé de nombreux manquements concernant le parcours vieillissement, le parcours des personnes en situation de handicap, le parcours santé mentale et le parcours des couples. Les besoins du territoire départemental ont été rappelés, et les attentes des aveyronnais concernés. Des remarques ont également été formulées concernant l’organisation des soins primaires et la maîtrise des risques sanitaires.

Ainsi, de nombreuses réserves ont été émises sur ces parcours et ces thématiques.

Au vu de ces éléments, l’Assemblée Départementale a émis un avis général très réservé au PRS Occitanie 2018-2022.

Télécharger le contenu intégral de la délibération

Publié le