Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

Sévérac a de l’ambition pour son château

Le géant se dresse fièrement à l’aplomb de Sévérac, qui ne peut-être autrement nommé que « le château », tellement la bâtisse et la famille des d’Arpajon, dont elle fut le signe concret de puissance, a marqué la région. Mais le temps n’a pas épargné le monument, qui nécessite une lourde restauration.

30 000 visiteurs par an

C’est ce que le maire, Camille Galibert, a expliqué au président du Conseil départemental, Jean-Claude Luche, venu visite le chantier, jeudi 18 juillet, en présence des responsables des Monuments historiques et des Bâtiments de France.
Sévérac est actuellement avec Bournazel et Estaing le plus important chantier sur les monuments historiques en Aveyron, signe que le département, ses élus et le secteur associatif sont mobilisés sur la sauvegarde et la valorisation du patrimoine architectural, a souligné Jean-Claude Luche.
Beaucoup a été fait, depuis que la commune en est devenue propriétaire, en 1962. Le gros des travaux a d’abord porté sur les remparts et les courtines, la chapelle et la cuisine. Ce qui vaut au château d’être visité par quelque 30 000 personnes par an.

Une couverture ?

Mais il y a encore du pain sur la planche pour stabiliser le tout.
C’est l’objet de l’opération actuelle, d’un montant de 600 000 €. Elle se déroule en plusieurs tranches, sur les façades sud (c’est fait), puis est (en cours) et sud.
Le projet à long terme est de poser une couverture, afin de pouvoir disposer d’une partie abritée pour des manifestations, des expositions…
Pour cela, il faut –beaucoup- d’argent de l’ensemble des partenaires (Etat, commune, Région, Département).
Le président du Conseil départemental a indiqué que les demandes seraient examinées avec attention, mais dans le cadre d’un budget contraint qui nécessite de faire des choix.
 

Publié le