Présentation de la direction de l’archéologie

Depuis le 1er avril 2009, le Département de l’Aveyron est doté d’une direction de l’archéologie, agréée par le ministère de la Culture et de la Communication (direction régionale des affaires culturelles, service régional de l’archéologie). Dans ce domaine comme dans d’autres, l’Aveyron innove : c’est le premier service de ce type créé en Midi-Pyrénées, qui a depuis fait des émules dans le Lot et l’agglomération toulousaine. Il est à la fois le résultat d’une longue tradition archéologique locale et l’affirmation d’une volonté politique de la collectivité d’œuvrer concrètement pour son patrimoine. La création de ce service est un signal fort en faveur de la protection et de la connaissance de notre patrimoine archéologique tout en conciliant développement économique et attractivité du territoire.

Une terre de tradition et de richesses archéologiques

La situation privilégiée de l’Aveyron, aux confins de l’Auvergne et du Languedoc, en fait un territoire aux multiples paysages contrastés et complémentaires, favorables aux peuplements anciens. Ses terroirs, souvent encore préservés, ont gardé d’innombrables traces de notre passé.

L’Aveyron détient plusieurs fleurons de l’archéologie nationale. D’abord une des plus fortes concentrations de dolmens, sur les causses, et de statues-menhirs, dans sa partie méridionale, érigés par une brillante culture de la fin du Néolithique, à l’identité prononcée. Ensuite, les célèbres ateliers antiques de céramique sigillée de la Graufesenque à Millau, dont les productions, quasi industrielles, ont inondé les tables de l’Empire romain durant le Ier et le début du IIe siècle de notre ère. Enfin, le sanctuaire héroïque à stèles des Touriès, dans le cirque de Saint-Paul des Fonts, un site majeur sur le plan européen, où des représentations en pierre des élites guerrières locales du Premier âge du Fer (VIIIe-Ve siècles avant notre ère) étaient mises en scène.

Des missions de recherche scientifique et de valorisation du patrimoine

Les missions de la direction de l’archéologie visent d’une manière générale à étudier, préserver et promouvoir le patrimoine archéologique aveyronnais, tant mobilier qu’immobilier, du terrain à la restitution au plus grand nombre :

L’activité de la direction de l’archéologie en quelques chiffres (2009-2022)

  • 56 diagnostics préventifs et 249 hectares sondés
  • 19 campagnes annuelles de fouilles programmées
  • 8 prospections-inventaires
  • 14 volumes de la revue des Cahiers d’archéologie aveyronnaise (revue éditée par le Département depuis 1987)
  • 282 bénévoles accueillis sur les fouilles programmées des Touriès et de la Granède

Actualités

Catégorie principale
Visuel actualités
Le mois du film documentaire se déroule en novembre.

Regards braqués sur les animaux pour le Mois du film documentaire

Description courte

Le département de l’Aveyron participe à l’opération nationale du Mois du film documentaire, prévu

Lire l'article
Catégorie principale
Visuel actualités

Forum : une installation contemporaine en dialogue avec la Chapelle Saint-Jacques

Description courte

Depuis 2015, le Département de l’Aveyron s’associe à L’Atelier Blanc autour du « Prix Jeune Créat

Lire l'article
Catégorie principale
Visuel actualités
Le film documentaire autour de Camille sera visible cet automne.

La ferme de Camille sous le feu des projecteurs

Description courte

Le film documentaire "La ferme florale de Camille", qui revient sur le changement de cap entrepri

Lire l'article